ONDES
URBAINES

Ondes moyennes n°661 - 04/09/2013

Environnement

Déchets ménagers : une grande hétérogénéité des coûts dans les villes moyennes


Le ramassage et le traitement des ordures ménagères sont deux aspects indissociables d’un service, qui au moins pour le premier, nous concerne au quotidien. Au-delà des comparaisons habituelles d’organisation et de choix de modes de gestion, la Fédération des Villes Moyennes a cherché, dans le cadre de son Observatoire financier, à approfondir sa connaissance du service des déchets ménagers. En effet, la question de la tarification et du financement de ce service suscite un débat contradictoire permanent.
Au cours de l’automne 2012 une enquête élargie a été réalisée auprès des adhérents. Les réponses obtenues auprès de plus de soixante-dix territoires de villes moyennes, ont permis à la FVM de réaliser un guide qui vient de paraître dans la collection Repères. Cet ouvrage pratique est intitulé « Collecte et traitement des déchets ménagers : quels coûts dans les villes moyennes ? »
Ce guide est destiné à mieux comprendre les enjeux qui touchent à l’élimination et à la valorisation des déchets dans les agglomérations de taille intermédiaire. Il est constitué de trois parties distinctes : l’organisation du service des déchets ménagers, les modalités de son financement, et les coûts globaux qui y sont rattachés.
Parmi les principaux enseignements de ce guide, au niveau des territoires des villes moyennes, il faut retenir que :
- la collecte reste majoritairement gérée en régie directe, à l’inverse du processus de traitement, très majoritairement délégué ;
- la gestion des déchetteries se répartit équitablement entre gestion publique et gestion privée, avec le développement de systèmes mixtes (différenciation des acteurs entre le haut et le bas de quai) ;
- le financement du service dans ces agglomérations reste essentiellement alimenté par la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, qui ne tient pas compte des quantités produites par l’usager ;
- les coûts de collecte et de traitement restent globalement corrélés avec les quantités produites, mais apparaissent très hétérogènes d’une ville à une autre (rapport de 1 à 3 pour la collecte, et de 1 à 2 pour le traitement) ;
- des retours sur investissements sont aujourd’hui possibles : amélioration des comportements en matière de tri, importance des filières de revalorisation, cogénération issue de l’activité d’incinération, procédés de méthanisation, ect.
La parution de ce guide constitue aussi, pour la Fédération des villes moyennes, une occasion de poursuivre ses échanges avec le Groupe Suez Environnement, et sa filiale SITA France, qui ont été initiés de longue date.

n°661

04 Sept 2013

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Bastien Régnier

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel

Secrétariat
Anissa Ghaidi