ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°171 - 04/04/2018

Culture

Rencontre de la ministre et des collectivités au sein du CCTDC


Le vendredi 30 mars, la ministre Françoise Nyssen recevait les associations d’élus locaux dans le cadre du Conseil des collectivités territoriales pour le développement culturel. L’association Villes de France y était représentée par Xavier Bonnefont, maire d’Angoulême. A l’heure où les collectivités doivent faire face à un cadre financier contraint, l’ordre du jour était consacré aux bibliothèques, au pass culture et au plan itinérance. La ministre a rappelé l’importance de ces échanges et les enjeux sous-jacents à la ségrégation culturelle et aux désirs de culture. Elle a rappelé la notion de droits culturels, inscrits dans la déclaration de Fribourg de 2007.
Pass Culture à la loupe
L’enjeu du pass culturel, déjà mis en œuvre en Italie est d’amener la culture à l’ensemble des Français et notamment les jeunes, de « lutter contre la ségrégation culturelle » d’après la ministre. Promesse de campagne d’Emmanuel Macron, il sera accessible à tous à l’âge de 18 ans et crédité de 500 euros. Le dispositif va être testé dans quatre départements avant de l’étendre à l’ensemble du territoire dès septembre : Bas-Rhin, Hérault, Seine-Saint-Denis et Guyane. Le pass culture se présentera comme une application mobile qui permettra aux jeunes de voir les propositions culturelles à proximité. Portée par une start-up d’Etat, l’application est créée de manière itérative.
L’enjeu consiste à présenter au même niveau l’offre poussée par les collectivités et celles qui n’ont pas besoin de l’Etat car bénéficiant d’une grande force publicitaire. Le budget total devrait s’élever à 400 millions d’euros avec une contribution des diffuseurs et des bénéficiaires de ces échanges culturels. Les géants de l’Internet et des banques pourraient être associés. Le ministère invite les collectivités à écrire à [email protected] afin de se manifester pour demander à enregistrer son offre culturelle. La seconde réunion du comité en charge des réflexions sur le pass culture se tiendra le 27 mai. La ministre a rappelé les trois enjeux que sont le transport, la connexion en 4G et la protection des réseaux d’acteurs indépendants.
Xavier Bonnefont pour Villes de France a salué ce dispositif tout en rappelant l’utilité de ce qui servira également de répertoire des offres culturelles locales. Il a interrogé la ministre sur la prise en compte des politiques culturelles des collectivités et sur le possible emploi du pass dans les politiques de redynamisation des cœurs de ville. Il a souligné la " nécessité de rendre plus opérantes les relations entre politiques éducatives et culturelles via le pass ". La phase d’expérimentation sera utile afin d’identifier les écueils possibles.
Avenir des bibliothèques
Alors que la France compte aujourd’hui 16 000 bibliothèques et que 90% des Français ont une bibliothèque à moins de vingt minutes de leur lieu de résidence, les horaires d’ouverture de la plupart d’entre elles, jusqu’à dix-huit heures et seulement en semaine, limitent la possibilité pour les citoyens qui ont un emploi de s’y rendre. Intitulé « Voyage au pays des bibliothèques - Lire aujourd’hui, lire demain », le rapport Orsenna sur les bibliothèques a été remis le 20 février au président Emmanuel Macron et à Françoise Nyssen, ministre de la Culture. Le principal message est que l’extension des horaires d’ouverture est nécessaire, mais que le soutien de l’Etat l’est aussi, et que les collectivités doivent garder la main sur cette politique. A l’issue d’un Tour de France des bibliothèques, Erik Orsenna de l’Académie Française et Noël Corbin, inspecteur général des affaires culturelles, conçoivent par ailleurs dans leur rapport, les bibliothèques comme de futures « maisons de service public culturel ». L’un des enjeux est le mode de financement de cette extension des horaires d’ouverture au regard des contraintes financières des collectivités. La ministre a toutefois confirmé le caractère prioritaire de l’accès à la culture pour tous et un accompagnement financier des collectivités locales s’engageant dans les projets d’extension des horaires. Le 9 avril, une journée professionnelle sera organisée par le ministère de la Culture pour évoquer la mise en œuvre des préconisations du rapport Orsenna.
Xavier Bonnefont, maire d’Angoulême a rappelé pour Villes de France l’enjeu financier pour les collectivités notamment au regard de l’objectif de limiter la croissance des dépenses en fonctionnement des collectivités à 1,2% par an. Il a interrogé la ministre " sur la prise en compte dans l'évolution de la dépense locale de l’accompagnement de la hausse des horaires et la transformation numérique ". L’ouverture des bibliothèques doit être adaptée à chaque territoire, les collectivités doivent pouvoir choisir librement leur fonctionnement.
Présentation du plan Itinérance
Lors des Biennales internationales du spectacle (BIS) à Nantes le 17 janvier, la ministre Françoise Nyssen avait annoncé un « grand plan de soutien à l’itinérance » pour les artistes qui vont à la rencontre des migrants. Les DRAC devront financer partiellement les troupes, artistes et productions itinérantes allant à la rencontre des publics oubliés. Le plan « Culture près de chez vous » a été dévoilé fin mars et ambitionne de lutter contre les inégalités géographiques d’accès à la culture, les « zones blanches culturelles ». L’objectif est de rapprocher les artistes et les grandes œuvres des français via différentes initiatives. La ministre a nommé un commissaire en charge d’établir une

 

liste de « désirs culturels », c’est à dire d’œuvres à déplacer. D’autres pistes seront explorées comme les musées numériques et les microfolies. Les collectivités seront associées, notamment les territoires ruraux et l’outre-mer.
Voir le dossier de presse
Évolution des dépenses culturelles dans les collectivités
Au-delà du CCTDC, Ondes Urbaines revient sur la place de la culture dans les finances des collectivités. Dans sa note de conjoncture sur les dépenses culturelles de collectivités territoriales, l’Observatoire des politiques culturelles souligne une amélioration de la tendance budgétaire pour la culture dans les collectivités car en 2016-2017, 59% des collectivités baissaient leur budget contre 36% en 2017. Les régions ont été particulièrement actives avec une augmentation moyenne de leurs budgets culturels en fonctionnement de 4% tandis qu’en investissement, la hausse est de plus de 20% pour les deux tiers des régions. Elles restent pourtant les plus modestes des collectivités soutenant financièrement la culture. Si l’échantillon de villes de 50 000 à 100 000 habitants reste réduit dans l’enquête, la note relève que « ce niveau communal résiste plutôt mieux que les grandes villes en ce qui concerne le soutien au fonctionnement de la vie culturelle ». Les domaines prioritaires pour les villes moyennes sont les festivals et évènements tandis que l’Observatoire relève une stabilité des soutiens aux associations et organismes culturels. Les dépenses en investissements baissent pour 62% des villes moyennes de l’échantillon.

n°171

04 Avril 2018

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Bastien Régnier

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi