ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°214 - 18/04/2019

Politique de la ville

Groupe de travail à l’ANRU



La seconde réunion du laboratoire de Villes de France (voir Ondes urbaines n°181) s’est tenue le 16 avril 2019 au siège de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU). Sous la présidence de Frédéric Leturque, maire d’Arras et Secrétaire général de Villes de France, plusieurs sujets d’actualité ont été abordés pendant cette séance de travail collective : l’état d’avancement du nouveau programme national de renouvellement urbain, les modalités de révision des contrats de ville, le déploiement du Pacte de Dijon dans les villes moyennes, et le programme des « Cités éducatives ». A cette occasion, étaient représentés les territoires suivants : Arras, Béthune, Bruay-la-Buissière, Châlons Agglomération, Châteauroux, Colmar, Le Grand Sénonais, Lisieux, Maubeuge, Melun, Nevers, Ploemeur, Saint-Quentin, et Vierzon.

Lier rénovation urbaine et la révision des contrats de ville
Nicolas Grivel, Directeur Général de l’ANRU, a tout d’abord fait un point sur l’avancement des dossiers du nouveau programme, en soulignant les efforts effectués ces derniers mois, et il a aussi dressé les perspectives d’évolution. En effet, l’ANRU a validé début avril les projets de renouvellement urbain de 214 quartiers et l’agence a aussi annoncé avoir engagé plus de 5 milliards d’euros depuis le mois de juin 2018. Ainsi, près de 70 villes moyennes (sur les 87 villes concernées) ont déjà vu au moins l’un de leurs projets validés ou signés par l’ANRU. Un point sur les situations locales a pu notamment été fait avec les participants, parfois avec une comparaison avec le programme Action Cœur de Ville. Cette mobilisation de l’agence doit encore se poursuivre ces prochains mois, avec pour ambition de valider la totalité des projets de renouvellement urbain des 450 quartiers en 2019. Diverses mesures ont été prises à partir de mai 2018 pour faciliter la contractualisation des projets. Ensuite, les échanges se sont poursuivis avec François-Antoine Mariani, Commissaire général délégué à l’égalité des territoires, directeur de la ville et de la cohésion urbaine. Il a été rappelé que les contrats de villes (dont la durée de vie va être prolongée jusqu’en 2022) doivent être renégociés - si possible - avant la fin de juillet 2019 afin d’intégrer les nouvelles priorités gouvernementales (la « feuille de route » du Gouvernement). La révision doit s’appuyer sur l’évaluation à mi-parcours, dans une démarche globale. Les participants ont pu faire remonter leurs différentes interrogations liées aux situations locales.

Pacte de Dijon et Cités éducatives
Les échanges avec M. Mariani ont pu souligner l’intérêt de la démarche du pacte de Dijon, qui a été élaboré à l’initiative de l’Assemblée des communautés de France (ADCF) et de France urbaine, et signé par le Premier ministre le 10 juillet 2018. Ce document vise à donner une nouvelle impulsion à la politique de cohésion urbaine et sociale. Le pate fixe les engagements respectifs et réciproques de l’État et des collectivités en la matière, et doit être maintenant décliné localement. Villes de France a rejoint la démarche en janvier 2019 (conformément à la décision de la dernière réunion du 13 novembre 2018 du Laboratoire « Politique de la Ville »). Aussi, l’association s’est engagée, avec France Urbaine et l’AdCF, à organiser des réunions décentralisées sur ce thème dans les prochains mois. Enfin, Vincent Léna a présenté le programme interministériel Cités éducatives. Basé sur des projets locaux, ce « label d’excellence » se mettra en place, à la rentrée 2019, en associant tous les acteurs éducatifs (enseignants,

 

éducateurs, personnels des PMI, bibliothécaires, travailleurs sociaux…), en lien avec les parents. Il s’agit de prévenir le décrochage scolaire et favoriser la réussite éducative. Une liste de villes déjà « exemplaires » dans leur action éducative, qui seront des locomotives pour mobiliser autour de ce projet d’ampleur, sera dévoilée prochainement par le gouvernement.

Les prochaines étapes
Parmi les prochaines échéances de ces prochains mois pour ce groupe de travail, citons notamment :
- 16 mai 2019 (matin) : Club des agglomérations et métropoles de l’AdCF et de France Urbaine, en partenariat avec Villes de France sur le sujet de la politique de la ville pour « préparer les prochains contrats » - 22, rue Joubert 75009 Paris.
- 5 juin 2019 (après-midi) : commission Politique de la Ville (AMF, Villes et Banlieue, France Urbaine et Ville de France - auditorium de l’AMF, 41 quai d'Orsay, 75007 Paris
- En juin : Journée sur la mise en œuvre du Pacte de Dijon à Arras pour les Hauts-de-France avec l’AdCF et France Urbaine - date à déterminer.
La prochaine réunion du Laboratoire « politique de la ville et aménagement urbain » est prévue en septembre prochain, et elle abordera les questions relatives à l’habitat et au logement social.

n°214

17 Avril 2019

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Jonathan Gainche

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Bastien Régnier

Secrétariat
Anissa Ghaidi