ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°353 - 07/07/2022

Institutions

Caroline Cayeux, présidente de Villes de France, devient Ministre déléguée aux Collectivités territoriales



A la suite des élections législatives, le Président de la République, sur proposition de la Première ministre, a nommé un nouveau Gouvernement dans lequel figure Caroline Cayeux, présidente de Villes de France et maire de Beauvais, au poste de ministre déléguée en charge des Collectivités terrioriales. Elle sera sous la double responsabilité du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, et du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, Christophe Béchu.
Parmi les autres nominations, quatre autres ministres seront rattachés au Ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires :
 - Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports, auparavant ministre délégué chargé de l’Europe dans le premier Gouvernement Borne ;
 - Olivier Klein, ministre délégué chargé de la Ville et du Logement. Maire de Clichy-sous-Bois depuis 2011, il est également président de l’Agence nationale de la rénovation urbaine (Anru) depuis 2017 ;
 - Bérangère Couillard, secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, auparavant députée de la 7ème circonscription de Gironde depuis 2017 ;
 - Dominique Faure, secrétaire d’Etat chargée de la Ruralité. Maire de Saint-Orens-de-Gameville (31) depuis 2014, elle est élue députée de la 10ème circonscription de Haute-Garonne en 2022.
Au total, le Gouvernement compte 41 ministres autour d’Elisabeth Borne et s’est réunit lundi 4 juillet pour le premier Conseil des ministres. Puis mercredi 6 juillet, la Première ministre a prononcé son discours de politique générale devant le Parlement sans engager un vote de confiance. Une déclaration où les élus locaux et les collectivités territoriales ont été cités à de nombreuses reprises. « Ciment de la République », ils seront associés à la construction des politiques publiques. Lors de son discours, Elisabeth Borne a donné plusieurs pistes d’annonces. Tout d’abord, le souhait de bâtir un agenda territorial afin de donner une visibilité des moyens pour les collectivités. L’hypothèse d’un conseiller territorial, fusion entre les conseillers départementaux et régionaux, a également été rappelée avec une concertation qui devrait débuter en 2023.
Des annonces concrètes ont aussi été présentées comme la suppression de la CVAE dès la loi de finances 2023. Si une compensation est bien prévue, aucune précision n’a toutefois été donnée. Des consultations seront lancées dès la rentrée sur plusieurs thématiques : transition énergétique et lutte contre les déserts médicaux. Le Gouvernement souhaite y associer les élus car ils sont « une source d’inspiration, d’initiatives et d’idées ».
La Première ministre est revenue sur les thématiques de logement (avec un nouvel acte de décentralisation), de la petite enfance (création de 200 000 places d’accueil), du travail (remplacement de pôle emploi par France travail), des services publics (poursuite du déploiement de France services) ou encore des transports (poursuite des investissements pour les petites lignes ferroviaires). Sans évoquer nommément Action Cœur de Ville et son prolongement, une allusion aux nouveaux contrats de ville a été effectuée. Ils seront définis avec les élus locaux.
A noter qu’une motion de censure a été déposée par les groupes politiques de la Nupes à l’Assemblée nationale. Elle sera examinée dans les prochaines heures et a peu de chances d’aboutir.

 

 

n°353

07 Juil 2022

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Président : Gil Avérous, maire de Châteauroux et président de la CA de Châteauroux Métropole

Directeur de la publication
Monsieur Jean-François Debat, Maire de Châteauroux et président de la CA de Châteauroux Métropole

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel

Secrétariat
Anissa Ghaidi