ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°171 - 04/04/2018

Initiatives en ligne

Cahors, l'atout proximité


Début janvier, l’association Villes de France sortait une publication sur la ville intelligente en partenariat avec Orange, Veolia, Tactis et Villes Internet. Retour sur les portraits de villes engagées dans des démarches numériques. Avec plus de 20 000 habitants, la ville de Cahors, pôle touristique majeur de la vallée du Lot, dont le maire est Jean-Marc Vayssouze-Faure joue la carte de la proximité dans sa stratégie digitale.
Usages numériques : une stratégie ambitieuse et volontaire, pour un service public augmenté
En 2012, la Ville de Cahors et la Communauté d’Agglomération du Grand Cahors ont adopté une stratégie digitale fondée sur deux objectifs : la proximité avec les administrés et l’attractivité du territoire, et trois axes de travail : favoriser l’implication citoyenne, fédérer les acteurs locaux autour de projets innovants, et asseoir l’e-réputation des collectivités.
En 2013, le Grand Cahors a déployé la carte Grand Pass, véritable sésame pour accéder aux services du territoire (piscines, médiathèque, sacs de tri…) de façon simplifiée et dématérialisée. Au-delà de l’aspect « carte multi-services », l’objectif est aussi de développer l’identité du territoire intercommunal, ce qui lui a valu d’être labellisé « Territoire Innovant » en 2013 par le réseau national des Interconnectés. Cette stratégie digitale fait l’objet d’une deuxième version adoptée par les élus fin 2017.

 


Application de proximité
En 2016, la Ville de Cahors a déployé deux applications mobiles favorisant l’implication citoyenne et l’information en temps réel : Tell My City, attachée au service Proximité pour faciliter le signalement d’incidents, avec géolocalisation et information des utilisateurs de l’avancement du traitement, et l’application Evidence en faveur du réseau de transports urbains du même nom.
Rénovation du bâti ancien et programmes européens
Cahors est également chef de file d’un projet nommé ENERPAT SUDOE qui regroupe deux autres villes ayant des centres anciens types (Vitoria-Gasteiz et Porto) et qui consiste en une expérimentation d’éco-rénovation de trois bâtiments résidentiels anciens. Cofinancé par les fonds FEDER via le Programme Interreg SUDOE, ce projet répond aux objectifs suivants : assurer une maitrise optimale du comportement énergétique du bâti ancien tout en préservant le patrimoine ainsi que la qualité de vie des habitants. Cahors est enfin, depuis juin 2017, membre du programme européen Urbact III - Int-Herit, qui réunit 9 villes moyennes d’Europe autour de la rénovation du patrimoine et de la participation citoyenne.

n°171

04 Avril 2018

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Bastien Régnier

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel

Secrétariat
Anissa Ghaidi