ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°81 - 06/04/2016

Centre-ville et Commerce

Une convention « centre-ville de demain » pour les villes moyennes


Dans les suites des premières annonces faites par la Caisse des Dépôts le 15 mars 2016, lors des Rendez-vous de l’intelligence locale organisés par Villes de France sur la revitalisation des cœurs de villes (cf Ondes urbaines n°78), des annonces spécifiques aux villes moyennes (20 000 – 100 000 habitants) ont été dévoilées par le Directeur général de la CDC, Pierre-René Lemas, le 30 mars lors du 25è anniversaire de Mairie-conseils.
10 sites démonstrateurs
La CDC a sélectionné une dizaine de villes pour expérimenter à partir de ses priorités, la revitalisation des centres villes. Les sites retenus sont les suivants : Cahors, Châlons-en-Champagne, Flers, Lunéville, Miramas, Montluçon, Nevers, Perpignan, Valence, et Vierzon. Une ville d’outre-mer devrait être retenue prochainement.
Plusieurs objectifs sont recherchés avec l’expérimentation de ces sites démonstrateurs :  cibler des prêts pour le foncier ; tester l’amélioration de l’habitat en centre ville ; reconquérir l’immobilier commercial ; traiter les friches délaissées ; traiter les enjeux sur le stationnement ; traiter les immeubles vacants, voire développer un programme logements pour les primo-accédants.
Un comité de pilotage des sites démonstrateurs sous la présidence de Marc Abadie a été constitué et Villes de France devrait y siéger.
Une convention centre-ville de demain
Le Directeur général de la CDC  a annoncé la mise en place d’un dispositif d’accompagnement en direction des villes moyennes pour redynamiser les centres villes fragilisés. Il s’adresse prioritairement aux villes qui présentent des indicateurs de fragilité manifestes : vacance commerciale, vacance logements, baisse démographique, faiblesse de l’armature commerciale…).
Les directions régionales de la CDC seront les interlocuteurs des villes moyennes pour proposer une convention spécifique « Centre-ville de demain ». L’objectif, a précisé Pierre-René Lemas, est « de mobiliser l’ensemble des capacités du Groupe Caisse des dépôts sur les enjeux fonciers et immobiliers, d’habitat, de commerce et d’activités et de mobilités pour accompagner les projets de centre-ville ». La première de ces conventions devrait être signée le 19 mai à Libourne sur le projet urbain « Libourne 2025 ».
Pour les villes moyennes intéressées, soit la collectivité est prête et le Groupe CDC (à travers ses directions régionales) se mobilise directement sur le projet ; soit la collectivité n’est pas prête et la CDC propose un accompagnement pour la partie étude et pour le plan d’action (élaborer le cahier des charges (cofinancement d’études), élaborer le plan d’action, financement en fonds propres).
Ce programme aussi intéressant soit-il, suscite de la part des élus un certain questionnement, notamment sur leurs capacités de financements dans un contexte de baisse des concours de l’Etat aux Collectivités locales. Pour Caroline Cayeux, la présidente de Villes de France, ce programme doit être inscrit au Programme d’investissements d’avenir 3, sur l’innovation urbaine. C’est le sens de la question écrite (n° 20556) qu’elle a adressée au ministre de l’aménagement du Territoire, de la ruralité et des Collectivités locales, Jean-Michel Baylet le 10 mars 2016.
Une mission sur la revitalisation commerciale
En marge de ces déclarations,  la ministre de l’aménagement du territoire et la secrétaire d’Etat chargée du commerce avaient confiée en février 2016, une mission sur la revitalisation commerciale des centres-villes à l’inspection générale des finances et au Conseil général de l’environnement et du développement durable, sur laquelle Villes de France a été entendue le 31 mars. Les conclusions de cette mission devraient être présentées début juin 2016.

 

 

n°81

06 Avril 2016

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Président : Gil Avérous

Directeur de la publication
Jean-François Debat

Rédacteur en chef
Guillaume Ségala

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel

Secrétariat
Anissa Ghaidi