ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°372 -

Quatre questions à Thomas Reynaud, Directeur Général de Free - Groupe Iliad



Alors que la crise sanitaire a mis en lumière l’importance des infrastructures et des services numériques pour le développement des territoires, l’essor du télétravail a favorisé l’attractivité des villes moyennes dont la qualité de vie est reconnue.
Dans ce contexte, Villes de France et Free ont signé un nouveau partenariat lors du Salon des Maires le 23 novembre 2022.
Ondes urbaines, newsletter de l’association Villes de France, revient sur les enjeux de la transformation numérique, de l’innovation et de l’inclusion numérique dans les villes moyennes et leurs intercommunalités avec une interview de Thomas Reynaud, Directeur Général de Free – Groupe iliad.

Quels sont selon vous les enjeux majeurs de la transformation numérique dans les villes moyennes et leurs intercommunalités ?
Ils sont de trois ordres. Le premier c’est celui de l’irrigation du territoire par les réseaux très haut débit pour renforcer l’attractivité de ces villes « à taille humaine » et donc garantir, d’abord, le maintien des populations et des entreprises déjà présentes, et ensuite favoriser l’arrivée de nouvelles populations et de nouvelles entreprises. La pandémie a démontré avec force que le haut débit permet de bien vivre dans ces villes, en y bénéficiant des services essentiels.
La réindustrialisation que ces territoires pourront accueillir est également dépendante d’une bonne couverture en Fibre et en 4G, voire en 5G, pour répondre aux attentes industrielles.
Le deuxième enjeu porte sur la capacité des collectivités à mener de front le premier chantier – immense – de la dématérialisation des services et le second chantier – encore plus immense – de la gestion efficace des données au service d’une meilleure connaissance du territoire et d’un pilotage fin des consommations des ressources, favorisant ainsi la transition écologique.
Enfin, et la crise sanitaire en a été un révélateur, cette transformation numérique doit être inclusive, elle ne doit pas laisser les administrés et les entreprises de côté !

Comment le partenariat entre Free et Villes de France permet-il d’y répondre ?
Free partage avec Villes de France la conviction que la transformation numérique est un levier puissant de dynamisation et de développement harmonieux des territoires. Mais pour y parvenir, une bonne compréhension et appropriation par les élus des enjeux que recouvre cette transition numérique est fondamentale. Nous devons travailler en bonne intelligence. C’est le cas par exemple quand Free apporte son expérience d’aménageur d’infrastructures de réseaux haut débit et que Villes de France et ses adhérents, apportent la connaissance fine du tissu social et économique des territoires. Nos échanges permettent ainsi travailler main dans la main, et donc efficacement.
Pour que ce dialogue utile entre nous se poursuive, Free participera dans quelques mois au Congrès de Villes de France.

Comment l’entreprise Free accompagne-t-elle les collectivités dans leurs projets numériques locaux notamment en termes d’innovation et d’inclusion numérique ?
Les chiffres parlent d’eux-mêmes ! Ces cinq dernières années, ce sont près de 7,5 Mds€ qui ont été investis par le Groupe Iliad pour équiper les territoires en réseaux fixes et mobiles de dernière génération. Et nous allons accélérer ce déploiement !
Mais au-delà des chiffres, il y a aussi, et je dirais avant tout notre présence sur le terrain. Nos responsables locaux des relations avec les collectivités sont en dialogue constant avec les élus : pour les accompagner et les sensibiliser sur les nouveaux usages de leurs administrés, mais également de ceux des secteurs vitaux pour le développement économique et social de leurs territoires respectifs. Notre cellule Free Pro prend ensuite, en quelque sorte, le relai pour proposer aux acteurs locaux des solutions fiables, durables et responsables.
Enfin, Free s’engage pour rendre le numérique accessible à tous car il est un formidable outil d’émancipation. Ainsi depuis 15 ans, avec la Fondation Free, nous luttons contre la fracture numérique. En 2021, elle a lancé un appel à

 

projet intitulé : « L’intelligence collective dans les territoires au service d’un numérique plus inclusif », qui a récompensé des initiatives co-portées par des structures associatives ou publiques. Nous souhaitons aller plus loin, en partenariat avec Villes de France, et mener davantage d’actions locales en lien étroit avec les collectivités !

Qu’apporte la 5G déployée par Free dans des villes moyennes comme Marignane, Angoulême ou Calais ?
Elle apporte énormément ! Et c’est une fierté pour nous que dans ces trois villes de Marignane, Angoulême et Calais, grâce à un dialogue constructif avec les élus, le taux de couverture de la population dépasse la moyenne nationale. Car enfin, il n’y a pas que les grandes métropoles !
La 5G, c’est pour les habitants de ces villes une qualité de connexion sans précédent. C’est aussi une réponse plus durable face à la hausse des quantités échangées de données mobiles – près de 40% par an – car la 5G transporte plus de données, pour un impact environnemental moindre. C’est aussi des implications industrielles fortes. Mais prenons des exemples concrets. Pour Angoulême qui accueille chaque année le festival de la Bande Dessinée, attirant ainsi près de 200 000 visiteurs, c’est bien d’offrir à ces mêmes visiteurs une connectivité optimale. Pour Calais, la 5G, c’est le synonyme de l’installation d’une très grande usine, celle d’Alcatel Submarine Networks, leader mondial de la construction, de la pose et de la maintenance des câbles sous-marins ; une très grande usine 4.0 qui utilise tous les potentiels de la 5G en matière de productivité, de qualité, de traçabilité et de sécurité des opérations. Avec la 5G, Calais est désormais une ville pionnière vers les industries de demain. Et tout cela, c’est bon pour l’attractivité du territoire.
(Photo ©Joel Saget / AFP)

n°372

05 Jan 2023

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Président : Gil Avérous

Directeur de la publication
Jean-François Debat

Rédacteur en chef
Guillaume Ségala

Rédaction
Armand Pinoteau, Margaux Beau, Arthur Urban, Anaëlle Chouillard

Secrétariat
Anissa Ghaidi