ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°308 - 13/07/2021

Le Premier ministre annonce la prolongation du programme Action Cœur de Ville jusqu’en 2026



Le Premier ministre Jean Castex s’est rendu au Congrès annuel de Villes de France jeudi 8 juillet en clôture de la première matinée de débats.
En amont de son intervention, Caroline Cayeux, Présidente de Villes de France et maire de Beauvais, Jean-François Debat, Président délégué et maire de Bourg-en-Bresse et Marc Gricourt, maire de Blois, ont exprimé les attentes des élus des villes moyennes. Ils ont évoqué les conséquences de la crise sanitaire sur les finances des collectivités, la relance sur les territoires et le besoin d’une simplification de l’action publique.
Dès sa prise de parole (en vidéo intégrale ici), le chef du Gouvernement a salué les villes moyennes et rappelé leur place particulière dans l’histoire et l’architecture territoriale de notre pays. Bien évidemment, le programme Action Cœur de Ville, qui a cherché à « redonner à nos villes tout leur éclat », a été au cœur du discours du Premier ministre. Conscient de la réussite de ce programme, Jean Castex a annoncé sa prolongation jusqu’en 2026 afin de permettre aux équipes municipales de mener leurs projets jusqu’à la fin de leur mandature. Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, sera en charge d’ouvrir la concertation avec les partenaires financiers et les élus afin d’en préciser les orientations. La rencontre nationale « Action Cœur de Ville », le 7 septembre prochain, sera l’occasion de préciser les modalités de ce prolongement.
Le Premier ministre est également revenu sur la crise sanitaire et la mobilisation exceptionnelle des collectivités locales, aux côtés des services de l’État. Cette mobilisation se poursuit aujourd’hui avec un « impératif national », celui de la vaccination. Concernant l’impact financier, il a annoncé que l’État devait partager la charge avec les collectivités locales, notamment concernant les centres de vaccination. S’il reconnait « des trous dans la raquette », il affirme que l’État assume ses responsabilités et « continuera de le faire ». Il y aura également une nécessité d’en tirer tous les enseignements, à commencer par le fonctionnement de l’État que Jean Castex souhaite déconcentré pour être plus efficace, plus souple et plus réactif.


Télécharger le discours du Premier ministre

n°308

13 Juil 2021

2



Partager sur :

Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, sénateur-maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Bastien Régnier

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel,Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi