ONDES
URBAINES

Ondes moyennes n°451 -

Rapport annuel de la Cour des Comptes - Poursuivre les réformes structurelles


Présenté la semaine passée par son premier président, Philippe Séguin,le rapport annuel* de la Cour des Comptes porte un regard critique sur le plan de relance. Celle-ci estime en effet qu’il existe un véritable risque de dérive de l’endettement du pays.
Dans son rapport, la Cour des Comptes souligne que dans la crise actuelle, « les finances publiques sont utilisées pour contribuer à soutenir l’activité économique à court terme », mais la France a abordé la récession avec des finances publiques plus dégradées que d’autres pays européens.
Sous peine d’accroître « excessivement la charge d’intérêts » qui pèsera pour les générations futures, « l’endettement ne peut pas augmenter indéfiniment ». Soutenant qu’il faut continuer à rééquilibrer les comptes du pays et stabiliser l’endettement à moyen terme, la Cour relève que les principales orientations de la loi de programmation pluriannuelle des finances publiques « sont bonnes et ne doivent pas être abandonnées ».
Toutefois, même avec ces orientations, la Cour estime que « les déficits vont fortement augmenter sous les effets des mesures de relance de l’activité, et surtout du ralentissement des recettes induit par la crise économique ».
L’objectif de retour à l’équilibre des finances publiques ne pourrait être atteint qu’à deux conditions :
- que les mesures de relance de l’économie annoncées début décembre 2008 soient effectivement temporaires, « ce qui n’est pas acquis » ;
- que la croissance des dépenses publiques soit réellement maîtrisée.
Et de conclure que « les réformes structurelles sont certes plus difficiles à mettre en œuvre lorsque la situation économique est mauvaise, mais elles n’en sont que plus nécessaires ».
* Consultez le rapport sur www.ccomptes.fr

n°451

11 Fév 2009

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Président : Gil Avérous

Directeur de la publication
Jean-François Debat

Rédacteur en chef
Guillaume Ségala

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Margaux Beau, Arthur Urban

Secrétariat
Anissa Ghaidi