ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°359 - 22/09/2022

Interview de la semaine

Trois questions à Hiba Farès, Présidente du directoire de RATP Dev



L’accès à la mobilité et la décarbonation des transports constituent deux défis majeurs des espaces périurbains. Les autorités organisatrices de la mobilité sont ainsi amenées à développer et promouvoir des solutions de transport collectif innovantes, capables de répondre aux spécificités de ces territoires pluriels. Tel est notamment le cas du transport à la demande, formule plébiscitée pour sa souplesse et son potentiel d’ajustement. Hiba Farès, Présidente du directoire de RATP Dev, qui assure l’exploitation et la maintenance de réseaux de transports en France et à l’étranger, répond à nos questions.

L’accès aux transports en commun demeure un enjeu important dans certaines zones d’habitation périurbaines. Pour y répondre, le transport à la demande (TAD) connaît un essor sans précédent. Quelles solutions RATP Dev propose-t-elle dans les territoires peu denses ?
Depuis sa création, RATP Dev est animée par une ambition forte : donner à toutes et à tous un accès à des solutions de mobilité quotidienne de qualité. C’est pourquoi nous développons des réseaux de transports publics urbains modernes et performants qui associent des modes complémentaires pour les zones périurbaines peu denses,

 

notamment grâce aux outils numériques.
Dans chaque agglomération où nous opérons, nous imaginons un bouquet de mobilités adapté aux spécificités des territoires moins denses qui la composent. Cela permet de lutter contre les « zones blanches » déconnectées du réseau de transport principal et du dynamisme des autres bassins de vie. A ce titre, le TAD, qui se situe à la frontière entre les transports réguliers et les nouvelles mobilités, s’est imposé comme l’un des instruments indispensables de notre offre, et comme l’une de nos expertises.
Les solutions de TAD mises en œuvre par RATP Dev sont multiples et conçues sur-mesure pour nos clients. Nous proposons aux voyageurs une offre de transport flexible multi-destinations, simple d’usage grâce à un système de réservation par application mobile, mais aussi régulière et ponctuelle. La régularité et la ponctualité sont essentielles. Il s’agit de rassurer nos voyageurs en leur garantissant plusieurs passages par jour ainsi que le respect de l’horaire d’arrivée. De même, le TAD peut être ajusté en fonction des besoins particuliers liés à chaque bassin de vie : desserte de services ou de commerces, rabattement vers des pôles multimodaux ou encore déplacement nocturne. Le potentiel du TAD est presque infini ! Plusieurs collectivités telles que le Grand Reims, Aix-les-Bains et Vienne nous ont déjà fait confiance pour déployer cette formule innovante.

Le TAD n’est-il pas une solution coûteuse pour les collectivités territoriales ?
Un TAD bien conçu est une solution accessible pour une autorité organisatrice de la mobilité.
Avant de mettre en place un TAD, nous réalisons une analyse très fine du territoire, à l’échelle des bassins de vie. Afin d’imaginer la solution la plus efficiente, nos équipes étudient la nature, la finalité et le volume des déplacements à réaliser. Une expérimentation peut également compléter ce dispositif.
Pour des raisons évidentes de coûts, le TAD doit rester un transport en commun mutualisé et éviter de se transformer en une solution excessivement personnalisée qui s’apparenterait à un service de taxi. Chez RATP Dev, nous souhaitons faire du TAD une solution de transport public dynamique, réactive et collective, capable de concilier les impératifs d’un service public (régularité, ponctualité, accessibilité) et une grande facilité d’usage pour les voyageurs. L’optimisation du TAD - nombre d’utilisateurs et gestion efficace des réservations - permet de garantir la stabilité des coûts.

En quoi le numérique permet-il d’optimiser le TAD en zones peu denses ou rurales ?
Le numérique continue de révolutionner le secteur de la mobilité. Le transport collectif et a fortiori le TAD n’y échappent pas. L’intelligence artificielle permet d’ajuster en temps réel la quantité et le trajet des navettes en circulation, tout en offrant aux voyageurs un temps de réservation de plus en plus court grâce aux applications mobiles ou aux sites Internet.
Le numérique nous permet ainsi de déployer des solutions de TAD extrêmement flexibles. Cela garantit une véritable efficacité aux autorités organisatrices, mais aussi l’opportunité de réellement désenclaver certains territoires périurbains en proposant une solution de mobilité très performante et accessible à tous.

n°359

22 Sept 2022

2



Partager sur :

Directeur de la publication
Président : Gil Avérous, maire de Châteauroux et président de la CA de Châteauroux Métropole

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Bastien Régnier

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel,Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi