ONDES
URBAINES

Ondes moyennes n°555 - 03/05/2011

Environnement

Performance environnementale - Les maires des villes moyennes participent au débat


Le 26 avril dernier, à la Maison de l’Amérique latine à Paris, se tenait un dîner-débat sur la « performance environnementale au service des collectivités locales » en partenariat avec l’AMGVF, les Eco-Maires, la FMVM et Suez Environnement. 

Définir une politique

Le député-maire de Combs-la-Ville et président des EcoMaires, Guy Geoffroy, a introduit les débats en faisant le lien entre environnement et attractivité. Il a précisé que les collectivités territoriales performantes en matière de développement durable devaient s’appuyer impérativement sur « la réalité économique et la nécessité sociale ». Il a aussi illustré cette démarche globale en citant des outils locaux comme autant d'éléments constitutifs d'une logique de développement durable performante.

Stratégies 

Puis, Gilbert Meyer, maire de Colmar, président de la communauté d’agglomération de Colmar, représentant la FMVM, a complété cette réflexion en insistant sur le rôle primordial des politiques locales en matière d’environnement, notamment avec la mise en œuvre des Agenda 21 locaux, à la suite de la Conférence de Rio de 1992. Le maire de Colmar a précisé que depuis une bonne quinzaine d’années, « les villes sont performantes et n’ont pas attendu les lois du Grenelle de l’environnement pour y arriver ». Il a aussi voulu attirer l’attention sur le fait  qu’en France la multiplicité des acteurs locaux (environ 50 000 collectivités territoriales en tout) était une force pour un développement durable performant, et que la totalité des expériences durables dépassait globalement celles engagées notamment en Allemagne (environ 8000 collectivités), qui a commencé pourtant plus tôt. Il a insisté sur l’importance des concours et des récompenses attribuées aux villes comme un bon moyen de favoriser les bonnes actions. Le maire de Colmar s’est félicité, en outre, que certaines des préconisations de son rapport sur les « 70 propositions pour renforcer le rôle des collectivités territoriales et des EPCI en matière de développement durable » aient été reprises. Il s’est toutefois inquiété du fait que le législateur fixe parfois un calendrier rigoureux (en particulier les lois Grenelle, et les lois sur l’accessibilité, etc.), et qu’il « ne met pas toujours les moyens financiers  en face» pour aider les villes à mettre en place les normes imposées.
Puis, Alain Maurice, maire de Valence, président de « Valence Agglo-Sud Rhône-Alpes », au nom de l’AMGVF, est revenu sur le Sommet Mondial des Maires sur le Climat qui s’est tenu à Mexico en 2010. Il a ajouté que les villes étaient en mesure de « penser global et d’agir local », notamment pour faire émerger le « cadre de référence la ville européenne durable ». Il a estimé déterminant le « management de l’environnement » dans la logique de performance. 

Des ressources rares

Le directeur général de Suez Environnement, Jean-Louis Chaussade, a complété ces premières interventions en évoquant le caractère épuisable des ressources naturelles. Il a déclaré préférer la formule de  développement soutenable, plus juste à ses yeux que celle de développement durable  « pour définir un développement économiquement viable, socialement acceptable et écologiquement possible ». Selon lui, c’est cette combinaison de facteurs qui fonde la performance. Il faudra planifier pour bâtir demain une économie forte avec moins de consommations de matières premières, « en recyclant et en valorisant ».

Le dialogue incontournable

Le sénateur-maire de Cagnes-sur-Mer, Louis Nègre, a, quant à lui, notamment estimé que l’innovation environnementale était de manière générale indissociable du dialogue  permanent avec les habitants, en prenant l’exemple de la mise en place dans sa ville des vélos à assistance électrique, comme mode de transport non polluant. Ces interventions ont été suivies par un échange entre les différents participants. Un compte-rendu intégral des échanges sera publié prochainement sur le site internet de la FMVM.    
 

n°555

03 Mai 2011

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Bastien Régnier

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel

Secrétariat
Anissa Ghaidi