ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°196 - 28/11/2018

Développement économique

124 Territoires d'industrie sont désignés, et beaucoup de villes moyennes sont concernées



À l'occasion du Conseil national de l'industrie, qui s'est déroulé au Grand Palais à Paris, le Premier ministre Édouard Philippe a dévoilé le nouveau dispositif d'accompagnement au service des territoires à forte dimension industrielle pour 124 « Territoires d'industrie ». De nombreuses intercommunalités membres de l’association Villes de France sont concernées directement par ce dispositif.

Les premières conclusions de la « mission Bonnell »
A l’occasion de son discours de Velizy-Villacoublay en septembre 2018, le Premier Ministre a lancé une « mission » (présidée par M. Bruno Bonnell, député du Rhône) afin de relancer l’industrie dans les territoires, notamment à la suite de divers travaux récents sur ce sujet, dont ceux notables de l’Association des communautés de France     (AdCF), et son appel significatif à un nouveau « Pacte productif territoires et entreprises ». Frédérique Macarez, maire de Saint-Quentin, avait été auditionnée au nom de Villes de France par cette mission le mercredi 31 octobre dernier, et une vaste opération de communication interne à l’association avait particulièrement visé à faire valoir les spécificités des industrie des villes moyennes, et leurs besoins d’accompagnement notamment de la part de l’État. Rattachée au ministère de la Cohésion des territoires et au ministère de l’Économie et des Finances, la mission Bonnell était spécialement chargée d’identifier avant le 22 novembre 2018 « une centaine de territoires d’industrie, en lien étroit avec les collectivités territoriales au premier rang desquelles les régions et les intercommunalités ». Il s’agissait de renforcer les « écosystèmes industriels territoriaux en mettant mieux à profit les leviers d’action publique tels que le plan d’investissement dans les compétences ou d’autres moyens du grand plan d’investissement comme les Territoires d’innovation de grande ambition ». Les Préfets de Région, « en lien étroit avec les Présidents de Régions », ont présélectionné les candidats éventuels, et ont fait remonter, auprès du CGET (Commissariat général à l'égalité des territoires) et de la DGE (Direction générale des Entreprises), les dossiers jugés les plus intéressants. Au regard des enjeux pour nos villes moyennes, bien souvent territoires d’industrie par excellence, il est apparu important à Villes de France de chercher à mobiliser ses adhérents et leurs EPCI sur ce thème en octobre et au début du mois de novembre.

Les intercommunalités et les Régions en première ligne pour développer l’industrie
Le Premier ministre a annoncé l’accompagnement de 124 territoires sélectionnés en mettant en place un assortiment de services dont ils pourront se saisir pour développer ou renforcer leurs projets de territoires. Le pilotage et l'animation des « Territoires d'industrie » associeront les élus locaux, l'industrie, les conseils régionaux et l'État. En effet, la gouvernance de ces projets devra être avant tout locale, au travers d’une contractualisation au niveau de chaque territoire entre les industriels et les collectivités locales. Les 124 intercommunalités finalement sélectionnées possédant déjà « une forte identité industrielle », et « couvrent 30% du territoire national et concentrent 50% de l’emploi industriel français », selon le Gouvernement. Situés dans les campagnes, les espaces périurbains, les villes moyennes, « ces territoires s’engagent à mobiliser l’ensemble des acteurs, notamment les entreprises et les collectivités locales, pour le développement de l’industrie. » Au total, pour les accompagner, le Premier ministre a annoncé « mettre sur la table 1,36 milliard d’euros issus des enveloppes du Plan industriel et commercial (PIC), du

 

Programme aux investissements d’avenir (PIA) et de la Banque des Territoires ». « D’importants moyens humains, techniques et financiers seront ainsi consacrés aux Territoires d’industrie », note aussi le dossier de presse du Gouvernement sur le dispositif. Les actions menées viendront répondre à « quatre besoins des territoires, soit : recruter des salariés, innover, mettre en œuvre d’une stratégie attractivité, et rechercher la simplification administrative pour les entreprises locales ».

Le dossier de presse complet

n°196

28 Nov 2018

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Jonathan Gainche

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Bastien Régnier

Secrétariat
Anissa Ghaidi