ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°8 - 10/09/2014

Déficits publics, la France reconnaît que le compte n'y est pas


Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics, a reconnu ce mercredi 10 septembre, que la France devait une nouvelle fois repousser, à 2017 au lieu de 2015, son engagement à respecter la limite européenne de déficit public, soit 3% du PIB.
Le déficit public devrait ainsi atteindre 4,4% du PIB cette année et 4,3% en 2015, après 4,2% en 2013. Michel Sapin a précisé que le déficit ne devrait passer sous le seuil de 3%, maximum européen, qu’en 2017 au lieu de 2015 comme la France s’y est engagé devant ses partenaires européens. Le Gouvernement tablait initialement sur un déficit public ramené à 3,8% du PIB en 2014 et chutant à 3% l’an prochain.
Ce scénario de redressement des finances publiques est contrarié par ce que le ministre a qualifié de « situation exceptionnelle » de l’économie en zone euro, « marquée par un croissance très faible cumulée avec un ralentissement de l’inflation que personne n’avait anticipé ». Un message implicite aux instances européennes pour déroger aux objectifs budgétaires posés dans le cadre du Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance au sein de l’Union économique et monétaire, signé à Bruxelles en mars 2012.
Le ministre a également corrigé mercredi ses prévisions de croissance pour la France : à +0,4% d’augmentation du PIB cette année, puis 1% l’an prochain. Michel Sapin a souligné que la faible inflation, qui pèse sur les comptes publics en réduisant les recettes et en neutralisant certains efforts d’économies, devrait perdurer en France, avec un taux prévu à 0,5% en 2014 puis 0,9% en 2015.
Enfin, le ministre a annoncé que le Gouvernement maintiendra son objectif de 21 milliards d’économies dans la dépense publique en 2015. « La maîtrise des dépenses est une nécessité et nous irons jusqu’au bout de l’objectif de 50 milliards d’économies prévues jusqu’en 2017, à commencer par les 21 milliards d’économies prévues pour la seule année 2015 », a-t-il conclu.

n°8

10 Sept 2014

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Président : Gil Avérous

Directeur de la publication
Jean-François Debat

Rédacteur en chef
Guillaume Ségala

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel

Secrétariat
Anissa Ghaidi