94 rue de Sèvres 75007 Paris

Ondes Urbaines

Jeunesse

Gabriel Attal présente à Villes de France les modalités du service national universel



Le 28 mars, Caroline Cayeux, maire de Beauvais et présidente de Villes de France, et Denis Thuriot, maire de Nevers, ont rencontré Gabriel Attal, Secrétaire d'État auprès du Ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, afin d’aborder divers sujets d’actualité pour Villes de France : le souci de garder les jeunes au sein des bassins de vie des villes moyennes, la mise en place du service national universel, et l’implication des jeunes dans la vie démocratique.

Le service national universel bientôt en place
Gabriel Attal est chargé au sein du Gouvernement de mettre en place le service national universel (SNU), conformément aux annonces du président de la République lors de son discours au Congrès de Versailles le 9 juillet 2018. En juin 2019, près de 3 000 jeunes participeront à la phase de préfiguration du SNU dans treize départements représentatifs de la diversité des territoires. L’échange avec le secrétaire d’État a été l’occasion d’en savoir plus sur les suites que le gouvernement souhaite donner au SNU et quelles actions il attend des collectivités, singulièrement des villes, et les moyens financiers associés. Gabriel Attal a rappelé que les jeunes appelés volontaires mobilisés pour cette phase de préfiguration participeront à un séjour de cohésion de 15 jours en juin 2019. Ils réaliseront dans un second temps leur mission d'intérêt général, d'une durée de 15 jours également, entre juillet 2019 et juin 2020. La deuxième phase du SNU vise à la poursuite, volontaire, d’une période d’engagement d’une durée d’au moins trois mois. La place des collectivités territoriales, notamment des villes, a été jugée comme essentielle pour la réussite de ce programme dans la phase d’accueil des publics concernés.

Rendre attractif les territoires pour les jeunes
Le secrétaire d’État a rappelé que de nombreuses conventions Action Cœur de Ville placent la jeunesse dans leur objectifs : foyers de jeunes travailleurs, liens avec le service civique, formation... Il s’est dit très intéressé par les expériences de mise en place de tiers-lieux, comme des espaces importants pour la société civile, la démocratie, l'engagement civique. Denis Thuriot, maire de Nevers, a évoqué le cas du tiers-lieu dans sa ville, opération jumelée

 

avec la ville d’Autun. Pour les territoires ruraux à l’écart des dynamiques de développement des grandes métropoles, le développement des tiers-lieux apparaît comme une opportunité pour redynamiser l’économie locale et recréer du lien social. Gabriel Attal a ensuite présenté le « projet Emile », en lien avec la DIHAL (Délégation Interministérielle à l'Hébergement et à l'Accès au Logement) qui propose à des jeunes en difficulté d’insertion professionnelle de débuter un nouveau projet de vie dans un territoire d’accueil. L’importance de la mobilité pour les jeunes a été soulignée, de manière générale, comme une opportunité à promouvoir. Un point sur le sujet des volontaires territoriaux en entreprise a été développé afin de proposer un appui au développement des PME-PMI à potentiel de création d’emplois. Enfin, des pistes de modalités d’une meilleure participation des jeunes dans la vie publique ont été envisagées, avec des réunions locales ciblées en fonction de tranches d’âges.

En savoir plus sur le SNU

n°212

03 Avril 2019

2



Partager sur :

Directeur de la publication
Président : Gil Avérous

Directeur de la publication
Jean-François Debat

Rédacteur en chef
Guillaume Ségala

Rédaction
Armand Pinoteau, Margaux Beau, Arthur Urban, Anaëlle Chouillard

Secrétariat
Anissa Ghaidi