ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°146 - 27/09/2017

Transport

Lancement des Assises de la mobilité


Le gouvernement a lancé la semaine dernière les Assises de la mobilité, trois mois de concertation qui doivent aboutir à un projet de loi début 2018, avec pour principaux objectifs la remise à plat des grands projets, la réduction de la part de la voiture individuelle, et plus largement une réflexion globale sur les transports du quotidien.
Ainsi, à la LOTI publiée le 30 décembre 1982 (Loi d’Orientation sur les Transports Intérieurs), devrait succéder la LOM (Loi d’Orientation des Mobilités) en 2018, qui donnera une vision à 10 ans et une programmation à cinq.

 

Pour la ministre des Transports, Elisabeth Borne, qui a inauguré ces Assises « le secteur des transports est en pleine révolution, et il faut bien sûr réorienter notre politique ». Financements réexaminés, navettes autonomes, vélos électriques et covoiturage poussés là où les bus et métros font défaut : c’est l’ensemble du système actuel de transports qui devra être repensé. Cette révolution « appelle à repenser en profondeur à la fois les usages, les techniques et les politiques publiques ».
Pendant ces trois mois de concertation, au cours de tables rondes et de rencontres partout en France, seront évoqués ressources et dépenses, numérique, transition énergétique, fiscalité, sécurité... Elus, associations professionnelles et syndicales, ONG, entreprises et tout le grand public seront invités à donner leur avis.

Moins de nouvelles infrastructures
La question des nouvelles infrastructures devrait être au centre des débats, puisque le gouvernement a décrété une pause pour la vingtaine de grands projets en cours - TGV Bordeaux-Toulouse ou Canal Seine-Nord par exemple - qui attendent la fin des consultations pour connaître leur sort, alors que dix milliards d’euros manquent sur la table… Interrogée sur la possibilité d’une nouvelle écotaxe, Elisabeth Borne a récemment répondu, qu’il fallait « réfléchir à des ressources nouvelles comme, par exemple, trouver une façon de faire payer les poids lourds qui transitent par notre réseau sans participer à son financement ».

Discours de la ministre

n°146

27 Sept 2017

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Bastien Régnier

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Adrian Philip

Secrétariat
Anissa Ghaidi