ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°194 - 14/11/2018

Politique de la ville

Lancement du Laboratoire de Villes de France sur les quartiers prioritaires



Le premier « Laboratoire de Villes de France sur la politique de la ville » (voir Ondes urbaines n°181) s’est tenu le 13 novembre à Paris au Commissariat général à l'égalité des territoires (CGET) dans une ambiance studieuse. A l’ordre du jour de cette réunion présidée par Frédéric Leturque, Secrétaire général de Villes de France et maire d’Arras, deux sujets ont été abordés en priorité : la réforme des conditions de financements des opérations de renouvellement urbain et la mise en place de la feuille de route gouvernementale dans les territoires. Les villes et les intercommunalités d’Arras, de Dreux, de Châtellerault, de

 

Béthune, de Saint-Quentin, de Montfermeil et de Calais étaient représentées lors de cette rencontre.

Un point sur la « mobilisation nationale pour les habitants des quartiers »
Michel Didier, Conseiller auprès du commissaire général délégué, directeur de la ville et de la cohésion urbaine, pour la stratégie et le développement de la politique de la ville, ainsi qu'Anne Beauchesne, Responsable du pôle pilotage des contrats de ville du CGET, ont rappelé respectivement les travaux préparatoires au rapport Borloo et la mise en œuvre de la feuille de route gouvernementale. Ils ont conjointement insisté dans leur présentation, suivie d’un échange nourri avec les participants, sur certains axes prioritaires : éducation, sécurité, copropriétés dégradées, cités éducatives, insertion professionnelle des jeunes, et culture. Le fonctionnement concret des conseils citoyens dans les intercommunalités a aussi fait l’objet d’une discussion parmi les membres présents.

Le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain dans les territoires
Céline Gipoulon, Directrice de la stratégie de l'ANRU, a souhaité rappelé les étapes de la réflexion interne au sein de l’agence sur la démarche de facilitation du NPNRU. Un point d’avancement de la contractualisation a été présenté aux participants. La méthode de validation des projets a évolué depuis l'adoption lors du conseil d’administration de l’ANRU du 18 septembre 2018 qui s’appuie principalement sur deux engagements : valider dans des délais resserrés les projets finalisés par les collectivités et le lancement rapide de premières opérations de façon anticipée lorsque l’ensemble du projet n’est pas encore abouti ; et être au plus près du territoire en permettant par exemple aux préfets - qui sont les délégués territoriaux de l’ANRU – de négocier directement certaines conventions avec les élus des territoires qui ont les projets de moindre complexité. Au cours des échanges, Gérard Hamel, maire de Dreux, a en particulier insisté sur la nécessité de « simplifier et de déconcentrer la gestion des dossiers ANRU au niveau départemental ».

Une réflexion en cours d’élaboration pour les villes moyennes
Parmi les pistes de travail pour les prochains mois pour ce groupe de travail notamment évoquées au cours de cette réunion : le positionnement des territoires à l’égard de la démarche initiée par le Pacte de Dijon et soutenue par le Gouvernement depuis juillet dernier, l’établissement d’un référencement des particularités des villes moyennes en matière de politique de la ville, et un questionnaire sur le renouvellement urbain sera aussi établi par Villes de France auprès de son réseau. Un compte-rendu détaillé des échanges sera transmis prochainement aux participants. La prochaine réunion du Laboratoire Politique de la Ville est prévue en février prochain.

n°194

14 Nov 2018

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Jonathan Gainche

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel, Bastien Régnier

Secrétariat
Anissa Ghaidi