ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°166 - 28/02/2018

Environnement

Succès de la cérémonie pour fêter les 10 ans de la " convention des maires "


Dans le cadre de son partenariat avec la Commission européenne en tant que structure de soutien à la « Convention des Maires » en France, Villes de France était représentée le 22 février 2018 lors de la grande cérémonie annuelle qui s’est tenue au Parlement européen à Bruxelles (« Covenant of Mayors Ceremony »). La cérémonie a été particulièrement réussie car plusieurs centaines de participants, dont des maires venus de toute l’Europe, ont salué le rôle prépondérant des villes et des régions pour leurs actions concrètes en matière énergétique.
Soutien politique aux collectivités
Villes de France est devenue en 2010 une «structure officielle de soutien de la Convention des maires». L’association, qui a renouvelé son engagement en janvier 2017, s’est engagée, en signant un accord avec la Commission européenne, à promouvoir la « Convention des Maires » auprès de ses membres à travers ses outils de communication. Plus de 9200 autorités locales européennes (dont plus d’une centaine de villes et intercommunalités françaises) se sont déjà engagées à atteindre cet objectif en 2018. Les problématiques liées aux changements climatiques et à la notion de « résilience » ont été intégrées. Dans le cadre de cette « nouvelle convention des maires pour le climat et l'énergie », les villes signataires s’engagent maintenant à prendre des mesures pour soutenir la mise en œuvre des nouveaux objectifs de l'UE de 2030 (réduction de 40% des émissions), ainsi qu’une approche commune combinant à la fois la « lutte contre l'atténuation » et « l'adaptation au changement climatique ». En effet, d'ici 2020, les villes signataires auront en moyenne réduit leurs émissions de CO2 de 27%, diminué leur consommation d'énergie de 20% et augmenté leur production énergétique locale de 90%, selon le rapport de l’année 2017 du Centre commun de recherche de la Commission européenne.
Un avantage comparatif pour les villes
Avoir signé cette convention est devenu dorénavant un avantage comparatif déterminant par les villes engagées pour remporter les appels à projets de certains fonds européens. Les maires et les présidents d’EPCI français sont invités à adhérer, quand ils le souhaitent, à la « Convention des maires pour le climat et l’énergie » pour relever un « triple défi », soit :
1- réduire leurs émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40 % d’ici 2030, essentiellement grâce à une meilleure gestion locale de l’énergie s’appuyant sur des mesures d’efficacité énergétique, des solutions intégrées intelligentes et la promotion des énergies renouvelables ;
2- améliorer leur résilience, à la fois en atténuant les conséquences du changement climatique et en s’adaptant à celles-ci ;
3- et partager leur vision, leurs résultats, leur expérience et leurs savoir-faire avec leurs homologues des collectivités locales et régionales dans l’Union européenne et au-delà, grâce à une coopération directe et à des échanges entre pairs.
Pour avoir plus d’informations sur la convention
Sur la cérémonie 2018

n°166

28 Fév 2018

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Présidente : Caroline CAYEUX, maire de Beauvais, présidente de la CA du Beauvaisis

Directeur délégué
Jean-François DEBAT, maire de Bourg-en-Bresse, président de la CA Bourg-en-Bresse Agglomération

Rédacteur en chef
Bastien Régnier

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel

Secrétariat
Anissa Ghaidi