ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°390 -

Quatre questions à Philippe Wahl, Président-Directeur Général du groupe La Poste



A l’heure où les transitions écologique, numérique, démographique et territoriale s’amplifient, le groupe La Poste ambitionne d’être le leader de la proximité. Première entreprise publique à devenir entreprise à mission, La Poste a fait de l’engagement sociétal la pierre angulaire de son modèle. Interview de Philippe Wahl, Président-Directeur-Général du groupe La Poste.

L’année 2022 a été marquée par de nombreux bouleversements. Comment le groupe La Poste fait-il face à ces chocs ?
En 2022 le ralentissement de la croissance lié à la guerre en Ukraine et l’inflation généralisée ont en effet pesé lourdement sur nos activités. Après la crise sanitaire, c’est un nouveau choc économique pour notre groupe. Malgré cela, notre chiffre d’affaires a progressé et atteint 35,4 milliards d’euros en 2022, contre 22 milliards en 2013. Nous avons développé La Poste. Notre résistance repose sur la solidité et la souplesse de notre modèle multi-activités. Nous avons consolidé nos activités historiques avec la mise en place de la nouvelle gamme courrier, l’investissement de 800 millions d’euros d’ici 2025 dans la modernisation de notre réseau de distribution omnicanal et sa transformation digitale. Nous accélérons le développement de nos moteurs de croissance que sont la logistique, l’e-commerce et la bancassurance. A cela s’ajoute l’essor de nouvelles activités comme les services de proximité humaine et les services numériques de confiance.

Quel est l’impact du développement de l’e-commerce sur vos activités ?
En 2022 nous avons distribué 2,6 milliards de colis dans le monde. Le colis, avec Geopost et Colissimo, représente plus de 52 % de notre chiffre d’affaires. Le groupe La Poste est numéro un en Europe du colis livré par route. Nous avons, très tôt, pris le tournant de l’e-commerce en investissant dans notre outil industriel, en particulier en France. L’explosion du commerce en ligne pose aussi la question de son impact sur le climat. Là aussi, nous n’avons pas attendu pour réagir et jouer un rôle moteur dans la décarbonation de la logistique.

Comment assurez-vous une logistique urbaine durable du « premier et du dernier kilomètre » dans les villes ?
Avec la croissance de l’e-commerce, la logistique urbaine durable est un maillon essentiel de l’activité et de l’attractivité des villes. Nous opérons déjà la plus grande flotte de véhicules électriques en Europe. Nous allons doubler notre parc en faisant l’acquisition de 8 000 véhicules utilitaires électriques et 1 000 vélos cargos supplémentaires. Ainsi 1 livraison de Colissimo sur 2 sera décarbonée dès 2025 en France. Le groupe La Poste est le premier opérateur postal au monde à être intégralement neutre en carbone grâce à son programme de compensation de ses émissions résiduelles. Nous visons désormais la zéro émission nette ! Pour cela, outre l’électrification de notre flotte de véhicules, nous optimisons les chargements : chaque camion peut dorénavant transporter jusqu’à 6 000 colis. Nous avons également formé 80 000 postiers à l’éco-conduite.

Dans notre société de plus en plus fracturée le lien social devient un besoin essentiel. Comment comptez-vous y répondre ?
La promesse de La Poste, qui est portée par nos 65 000 factrices et facteurs, c’est celle de la proximité. C’est un choix stratégique que d’être un acteur incontournable de la proximité, dans un monde où la préservation du lien social est vitale. Au-delà de la réalisation de nos missions de service public nous avons un rôle de cohésion et de solidarité humaine sur l’ensemble du territoire. Avec le vieillissement de la population, une transformation profonde de la société s’opère, qui appelle des services de proximité humaine et de « l’aller vers » autour du bien vieillir et de l’autonomie. Notre ambition c’est donc de faire en sorte que les postiers aient de plus en plus de raisons de s’arrêter au domicile de chacun : en rendant visite aux personnes âgées, en livrant des repas ou des médicaments par exemple. En 2022, ces nouveaux services de proximité représentaient un chiffre d’affaires de plus de 700 millions d’euros.
Recréer du lien social c’est également permettre à nos anciens de bien vieillir tout en restant au cœur de la vie. A Brest, Châteauroux, Saint-Etienne, Auch, Villefranche-de-Rouergue et Amiens nous avons aussi lancé nos premières Résidences Services Seniors. Nous transformons d’anciens Hôtels des postes en résidences destinées à accueillir nos aînés. Placées pour la plupart en plein centre-ville, ces résidences bénéficieront de services dédiés : un postier régisseur présent à mi-temps, des prestations de télésurveillance, de ménage ou d’entretien de l’immeuble et l’équipement en tablette numérique Ardoiz. Le rôle de La Poste est de répondre aujourd’hui aux besoins de proximité si forts dans la société.

 

 

n°390

25 Mai 2023

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Président : Gil Avérous

Directeur de la publication
Jean-François Debat

Rédacteur en chef
Guillaume Ségala

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Margaux Beau, Arthur Urban

Secrétariat
Anissa Ghaidi