ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°395 -

Quatre questions à Benjamin Fremaux, Président du groupe Idex



Que représente pour vous ce partenariat avec Villes de France ?
Les sujets énergétiques sont des enjeux de plus en plus stratégiques pour les collectivités et notamment pour celles que représente Villes de France. Les collectivités dites de taille moyenne représentent près de 50% de la population française. Or, elles sont moins bien dotées que les grandes métropoles pour gérer le sujet "énergie" et subissent de plein fouet la hausse des prix de l'énergie. Ces collectivités doivent être mieux accompagnées et être le cœur de cible des futures politiques publiques de l’énergie.
Chez Idex, nous sommes convaincus que les collectivités que représente Villes de France seront au cœur de la transition énergétique du pays. Ce sera notamment le cas avec la possibilité pour elles de recourir à du tiers financement (LOI n° 2023-222 du 30 mars 2023) qui pourra les aider à prendre ce virage de la transition énergétique en massifiant la rénovation énergétique des bâtiments publics.
Ainsi, Idex est présent à Soissons, Bischwiller, Annecy, Aix-les-Bains… et nous avons l’ambition de poursuivre notre ancrage auprès des collectivités de taille intermédiaire.

Comment voyez-vous l’évolution du marché de l'énergie dans les prochains mois ?
Le marché de l’énergie évolue considérablement avec la prise de conscience du dérèglement climatique causé par l’utilisation des énergies fossiles. Cette tendance s’est encore accélérée avec la crise en Ukraine qui a conduit à une explosion des prix du gaz et de l’électricité. Il y a urgence à agir, à la fois pour lutter contre le changement climatique mais aussi pour assurer notre indépendance énergétique.
Les acteurs et opérateurs du marché de l’énergie doivent davantage proposer de solutions renforçant l'autonomie énergétique des territoires, grâce à l’utilisation de sources d’énergie locales et bas-carbone, comme la géothermie, les déchets, la biomasse ou le solaire.
La très forte volatilité des prix des énergies confirme également l'intérêt de se tourner vers les énergies renouvelables et de récupération (EnR&R) dont le niveau de prix et la stabilité sont des avantages majeurs.
Enfin, les usagers veulent davantage savoir et comprendre comment l’énergie est produite, par qui, avec quelles ressources, voire en devenir eux-mêmes des producteurs d'énergie (avec des solutions comme l’autoconsommation solaire, ou le financement participatif de projets de production locale…)

Quels sont les principaux enjeux pour relever les défis de la transition énergétique dans les territoires ?
Les enjeux énergétiques sont étroitement liés à d’autres ambitions pour les collectivités : attractivité du territoire, réindustrialisation, pouvoir d’achat des ménages et compétitivité des entreprises,...
Les territoires doivent se réapproprier le sujet de l’énergie. A ce titre, l’Etat a un rôle majeur. Il doit augmenter les moyens pour aider les industriels et les collectivités à investir. Il doit se donner rapidement les moyens de son ambition via par exemple une augmentation du Fonds Chaleur géré par l’ADEME.
Le projet de loi pour une industrie verte pourrait être un bon levier pour encourager les initiatives locales et aider les petites entreprises industrielles qui font vivre les territoires.
Nous avons également besoin de visibilité concernant les politiques publiques de l’énergie. Sans cela, il sera difficile pour des entreprises de taille intermédiaire comme Idex de pouvoir anticiper les investissements nécessaires.
Tous ces enjeux appellent désormais une réponse à la fois rapide et structurelle, doublée d’une politique d’investissements forte. La prise de conscience a été lente mais nous arrivons aujourd’hui à un point de bascule.

 



Comment Idex entend répondre à ces enjeux ?
En investissant dans les territoires et en développant des infrastructures énergétiques de toutes tailles (réseaux de chaleur et de froid, unités de valorisation des déchets, unités de production d’énergie, installations bâtimentaires…), à l’échelle d’un bâtiment, d’un site industriel ou encore d’un quartier.
Nous avons également élargi notre palette de solutions en développant notamment des offres autour du solaire photovoltaïque et des bornes de recharge de véhicule électrique.
Notre force est d’être présent sur toute la chaîne de valeur de l’énergie : de la production à partir de ressources énergétiques à la distribution à travers, par exemple, les réseaux de chaleur et de froid jusqu’à l’optimisation de son usage final au sein des bâtiments. Nous avons donc une maîtrise complète de cette chaîne de valeur. Ce qui nous permet de répondre à l’ensemble des attentes des collectivités.
Notre force c’est également la proximité : présents en métropole et dans les territoires ultra-marins avec 110 agences et un peu plus de 5700 collaborateurs, notre proximité territoriale et notre taille, nous donnent la souplesse nécessaire pour être à l'écoute des besoins des élus. La connaissance des spécificités et des besoins de ces territoires sont clés.
Grâce à tous ses atouts, idex a l'ambition d'être l’acteur de référence des infrastructures locales de production d’énergie bas-carbone dans les territoires.

n°395

13 Juil 2023

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Président : Gil Avérous

Directeur de la publication
Jean-François Debat

Rédacteur en chef
Guillaume Ségala

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Margaux Beau, Arthur Urban

Secrétariat
Anissa Ghaidi