ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°27 - 04/02/2015

Action extérieure

L'ECOSOC approfondit sa stratégie pour le développement


Le Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC), au sein duquel « Villes de France » dispose du statut consultatif spécial, a tenu le 30 janvier 2015 la seconde session de son « dialogue sur le positionnement à long terme du système des Nations Unies pour le développement ». Les recommandations de l’ECOSOC de la session de janvier 2015 doivent constituer une contribution lors du prochain « examen quadriennal complet » des activités opérationnelles de développement du système des Nations Unies, prévu en 2016.
Point d’étape sur l’initiative « Unis dans l’action »
L’Administratrice du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Helen Clarke (voir la photo), a indiqué dans son propos liminaire que pour être prêt à s’adapter au programme de développement pour l’après-2015, l’ONU doit se servir de ses succès et de ses « avantages comparatifs, et surmonter les obstacles opérationnels » qui empêchent que ses institutions spécialisées, fonds et programmes travaillent dans un esprit de collaboration.  Elle a indiqué que l’approche « Unis dans l’action », pour la réalisation des activités opérationnelles de développement est mise en œuvre par 43 pays. Il s’agit d’une initiative soutenue activement par la France. Depuis 2007, les quatre principes de cette réforme sont les suivants : un chef de file identifié, un cadre budgétaire cohérent, un programme unique, et un seul service pour la gestion de l’aide (« One Leader, One Budget, One Programme, One Office »). Depuis 2008, ces États ont progressivement collaboré avec les Nations unies pour rendre les programmes plus cohérents, et réduire les coûts à la fois pour le système de Nations unies et pour le pays bénéficiaire. Près des 80% des pays participants au programme ont d’ailleurs relevé qu’il y avait moins de chevauchements dans les activités opérationnelles de l’ONU que dans les pays concernés, grâce à cette nouvelle approche.
Amélioration des coopérations Sud-Sud
Helen Clarke a en outre évoqué les efforts engagés en vue de renforcer le caractère transversal de la « coopération Sud-Sud » et de la « coopération triangulaire » au sein du système des Nations Unies. Selon la définition officielle, la coopération Sud-Sud est le partage mutuel et l’échange de solutions de développement stratégiques – connaissances, expériences et bonnes pratiques, politiques, technologies, savoir-faire et ressources – entre pays du Sud. La « coopération triangulaire » implique des partenariats entre deux ou plusieurs pays en développement et un pays tiers partenaire, le plus souvent un partenaire fournisseur de ressources établi et/ou une organisation multilatérale. Par ailleurs, l’Administratrice du PNUD a souligné la nécessité de renforcer les prérogatives liées à la fonction de coordonnateur résident des Nations Unies, avec des coûts y afférents supportés par l’ensemble du système, contrairement à la situation actuelle où le PNUD supporte, à lui seul, les trois quarts de ces coûts.
Un besoin de simplification reconnu
Les représentants des États ont indiqué que dans l’optique de soutenir le développement durable à travers le monde, le système des Nations Unies doit accompagner les efforts des pays en appliquant des solutions innovantes, qui soient pratiques et adaptées aux besoins du terrain. La vice-présidente de l’ECOSOC, María Emma Mejía Vélez, a d’ailleurs ouvert la séance de travail en rappelant que ces dialogues de l’ECOSOC sur le positionnement à long terme du système des Nations Unies pour le développement sont une opportunité unique pour mener des discussions techniques à l’échelle de tout le système des Nations Unies. María Emma Mejía Vélez a enfin ajouté que cette initiative de dialogues va s’étaler sur deux ans, avec à la fois des réunions formelles et informelles, afin de conduire à un examen quadriennal complet ambitieux l’année prochaine. 

- Site officiel de l’ECOSOC : http://www.un.org/fr/ecosoc/
- Pour en savoir plus sur les débats du 30 janvier 2015 
- Pour en savoir plus sur l’initiative « Unis pour l’action » des Nations Unies

 

n°27

04 Fév 2015

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Président : Gil Avérous, maire de Châteauroux et président de la CA de Châteauroux Métropole

Directeur de la publication
Monsieur Jean-François Debat, Maire de Châteauroux et président de la CA de Châteauroux Métropole

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel

Secrétariat
Anissa Ghaidi