ONDES
URBAINES

Ondes urbaines n°84 - 26/04/2016

Le tarif des entrées aux équipements nautiques


Les équipements nautiques des communes doivent assurer en premier lieu l’apprentissage de la natation. De plus en plus de structures garantissent aujourd’hui d’autres missions qui diffèrent du simple apprentissage. Cette semaine dans le cadre de la constitution d’une Bibliothèque des tarifs des services publics par Villes de France, nous abordons la question de la tarification de ces équipements nautiques.
Des tarifs qui varient selon les équipements : l’exemple des tarifs en 2016
En 2016 dans les villes adhérentes à Villes de France, il existe une différence de 5,20€ entre le tarif minimum et le tarif maximum appliqué pour une entrée à la piscine, au tarif plein*. Cet écart peut en partie s’expliquer par des prestations proposées par les piscines qui diffèrent d’une ville à l’autre. En effet, les services ne sont pas les mêmes ce qui peut se traduire par un coût d’entrée plus élevé. Une typologie a été adoptée afin de classer ces piscines :

 


En analysant les prix en fonction des prestations proposées, les prix les plus élevés correspondent dans deux tiers des cas à des équipements qui proposent un espace bien-être ou de loisirs :
-  En prenant en compte la piscine des villes ayant un tarif d’entrée inférieur au tarif moyen en 2016 (3,74€), il s’avère que 71% des villes offrent le service natation uniquement. En effet, sur 31 villes pratiquant un tarif inférieur à 3,74€, 9 d’entre elles proposent des prestations de bien-être et/ou de loisirs.
-  En revanche, la tendance s’inverse pour les 31 villes qui proposent un tarif supérieur au tarif moyen : les piscines ne proposant que l’offre « natation » ne sont plus que 22,6%, tandis que 77,4% des piscines offrent des prestations bien-être et/ou loisirs.
*échantillon de 62 villes
L’évolution des tarifs entre 2013 et 2016
Au total, quarante-cinq villes constituent l’échantillon étudié sur la période 2013-2016. Le tableau ci-dessous résume les données les plus remarquables :


Entre 2013 et 2016, l’augmentation moyenne a été de 5% concernant le tarif plein.
La gratuité et la réduction, pour qui ?
La gratuité est régulièrement appliquée pour les enfants jusqu'à 6 ans, sachant qu’elle est plus fréquente pour les moins de 3 ans.
Les tarifs réduits sont proposés pour les « jeunes » c’est à dire pour les moins de 18 ans, étudiants ou moins de 25 ans, ainsi que pour les personnes en situation de précarité (chômeurs, chercheurs d’emplois, bénéficiaires des minimas sociaux etc.). Sur les 45 villes, seules 8 d’entre elles soit 18% proposent des tarifs d’entrée évolutifs en fonction des critères de revenus.

n°84

26 Avril 2016

2






Partager sur :



Directeur de la publication
Président : Gil Avérous

Directeur de la publication
Jean-François Debat

Rédacteur en chef
Guillaume Ségala

Rédaction
Céline Juteau, Armand Pinoteau, Jean-Sébastien Sauvourel

Secrétariat
Anissa Ghaidi